Se former aux métiers de l’informatique pour faciliter ses chances de dénicher un emploi

Métiers de l'informatique

Les métiers de l’informatique, un avantage certain pour accéder aux meilleurs postes sur le marché de l’emploi. Plusieurs parcours sont accessibles à plusieurs niveaux de compétences initiales. Quels sont les différents domaines qui embauchent ? Quelle voie emprunter pour décrocher un emploi durable et bien rémunéré ?

Le numérique est présent dans tous les domaines de la société depuis longtemps. Cependant, le chantier du numérique reste encore très actif, et il génère ainsi un très grand nombre d’emplois, du niveau technicien à celui d’ingénieur ou chercheur. L’informatisation des outils nécessite de nouvelles compétences tant au niveau des utilisateurs, qu’à ceux qui doivent les créer. Il est impossible d’être un expert dans tous les domaines de la science informatique, les champs d’application sont très vastes, laissant ainsi une infinité de métiers s’y adosser. Les opportunités sont donc très nombreuses, à différents niveaux de recrutement. Reste qu’il est important de savoir quelle activité l’on souhaite exercer, et quels sont les cursus existants pour y arriver.

Différents niveaux de traitement de l’information

L’informatique est la science du traitement, du transport, et du stockage de l’information. La maîtrise parfaite de ces trois fonctions nécessite au moins cinq années d’études supérieures. Fort heureusement, il n’est pas utile de suivre un tel cursus pour faire son entrée dans les métiers de l’informatique. D’une part parce qu’au sein d’une entreprise, il existe différents niveaux dans la manipulation des données. Dans le domaine bancaire par exemple, pour mettre en place une application de suivi de compte, on ne demande pas au développeur d’inventer les moyens de stocker les informations du client, de découvrir un algorithme de cryptage qui garantira la sécurité des transactions. Il existe des bibliothèques logicielles écrites par des tiers experts qui une fois assemblées donneront naissance au produit. Le développeur agit comme un architecte qui va agencer habilement ces « briques » pour répondre au cahier des charges du client. De la même manière, un développeur Web dispose de plusieurs cadres de travail (Frameworks) qui lui permettent de mettre en œuvre le design d’un site tant au niveau de son esthétique que de sa dynamique. D’autre part, l’informatique telle qu’elle est pratiquée dans l’industrie repose sur le principe qu’il est inutile de réinventer la roue à chaque fois. Il est donc plus important de savoir bien utiliser certains outils que de connaître toute la théorie de A à Z. Il existe des cursus courts spécialisés dans des domaines qui permettent d’être opérationnel pour un grand nombre de missions. Les bts entrent dans cette catégorie. D’une durée de deux ans, ils forment dans des filières à forte demande. D’autres plus généralistes, prennent le temps dans l’apprentissage des bases, et finissent par une année de spécialisation, comme les masters en science informatique, ou bien les écoles d’ingénieurs. De plus, pour ceux qui ont quitté le parcours initial et désirent donner une nouvelle direction à leur carrière, il existe des itinéraires parallèles qui leur permettent d’accéder à des métiers de pointe comme par exemple le village de l’emploi. Le pré-requis est une grande motivation même si les connaissances initiales sont inexistantes, pour progressivement devenir expert d’un domaine. Partenariats avec des grandes entreprises, tutorat, et projets sont les mots clés de ce type de parcours.

Les métiers de l’informatique embarquée

L’informatique embarquée est celle se trouvant au cœur des systèmes : véhicules de transport, objets connectés, robots… Elle permet d’animer la carte électronique intégrée dans les systèmes. Elle comprend la conception, la programmation, et le développement d’applicatifs sur des systèmes d’exploitation spécialisés. Les débouchés sont essentiellement dans le domaine de l’industrie. Le bts « Systèmes Numériques » (SN) prépare à ce type de métiers. Il possède une option « Informatique et Réseaux » (IR) qui axe les apprentissages sur le développement, le maintien, et la mise en place des applications. Ce type de profil est très prisé pour les offres d’emplois dans la sécurité informatique ou le cloud computing par exemple. La deuxième option « électronique et communications » est plus orientée sur l’aspect matériel.

L’aéronautique ou la domotique sont des domaines dans lesquels ont trouve beaucoup de techniciens munis de ce diplôme. Les meilleurs de chaque promotion peuvent également renforcer leurs connaissances en intégrant une troisième année d’école d’ingénieurs, ou bien poursuivre leurs études supérieures en master « Informatique », ou master « électronique, énergie électrique, et automatique » (EEA).

Les métiers du Web

Dans ce domaine, les possibilités sont également nombreuses. Il y a en premier lieu la partie visible d’un site web, celle à laquelle on accède en tant qu’utilisateur via le navigateur. L’aspect graphique est souvent confié au web designer. Il a une orientation principalement artistique. Le brevet de technicien supérieur design graphique, option « communication et médias numériques » ou le DUT « métiers du multimédia et de l’internet » (MMI) sont des diplômes très demandés pour cet aspect. Pour le développement du site web, des compétences en programmation sont nécessaires. Cette partie se nomme front-end, car elle concerne l’interaction avec l’utilisateur final. Elle utilise le codage pour obtenir le visuel et le comportement voulu. Le bts « Services Informatiques aux Organisations » (SIO), spécialité « Solutions logicielles et applications métiers » (SLAM) offre des enseignements en accord avec ces métiers. Il permet également d’acquérir les connaissances et le savoir-faire pour mettre en place et entretenir la partie immergée du serveur Web, le Back-end. Certains élèves poursuivent en Master informatique spécialité « Développeur Full-Stack » qui permet d’embrasser la totalité d’un projet web et forme aux fonctions de chef de projet.

Les métiers de l’infrastructure réseau

Le déploiement et la maintenance des réseaux de télécommunication sont un autre corps de métiers. Le brevet de technicien SIO, spécialité « Solutions d’infrastructure, systèmes et réseaux » (SISR) destine les lauréats à ce type de mission. L’administration du réseau d’une entreprise est un exemple d’emploi. Bon nombre de techniciens suivent une troisième année de spécialisation en licence professionnelle Sécurité des réseaux.

Les métiers du Big Data

Collecter, et sauvegarder les données ne suffisent pas. Les entreprises ont besoin d’outils automatisés et d’experts qui exploitent les données afin d’aider à prendre des décisions. Le développeur Big data est formé aux techniques mathématiques et informatiques pour modéliser, exploiter cette énorme base de données, et en extraire la substantielle information. Dans ce domaine, le pré-requis reste une bonne maîtrise des concepts de base de la programmation. Les enseignements commencent au niveau licence. Il est donc nécessaire d’avoir deux années d’étude en informatique pour y accéder. Le technicien SIO convient parfaitement. Il existe également des parcours proposés par l’AFPA ou bien encore le village de l’emploi.

Le domaine de l’informatique est en constante évolution, les besoins sur le marché de l’emploi sont très importants. En parcours initial ou en seconde carrière, les voies d’accès et les opportunités sont nombreuses. Certaines ne nécessitent aucun investissement financier, mais demande beaucoup d’engagement personnel, car on ne devient pas expert du jour au lendemain. Cependant, les perspectives de carrière sont très intéressantes.

Métiers de l’hôtellerie de luxe : mieux comprendre pour bien choisir
Vous comptez changer d’emploi ? Voici comment en trouver un qui vous correspond !